Skip to main content

Auteur/autrice : Alexandra Lecomte

Compléments alimentaires à base de plantes : de quelle façon une marque peut-elle sécuriser et valoriser son offre ?

Avec près de la moitié de compléments alimentaires contenant des ingrédients à base de plantes, le marché nutraceutique français fait tout pour répondre à la demande croissante de naturalité de la part des consommateurs. Cette tendance à succès s’accompagne cependant de certaines dérives : les problématiques d’adultération de matières végétales sont en effet fréquentes dans le secteur du complément alimentaire, et ce, malgré l’encadrement réglementaire et les contrôles existants.

De nombreuses marques ont donc compris l’intérêt et surtout l’importance de se différencier en capitalisant sur l’efficacité et la sécurité d’utilisation de ce type de produits.

Certains acteurs de la filière sont même à l’initiative d’un nouveau militantisme : apporter plus de garanties et de transparence aux consommateurs avec un logo apposé sur les produits finis, caution de leur qualité et de leur innocuité.

Perception des compléments alimentaires : entre engouement et crise de confiance

Ce n’est plus à démontrer, depuis plusieurs décennies, le marché du complément alimentaire est dynamique – les derniers chiffres indiquent encore une croissance de 8% sur le réseau officinal français en 20231 – et porteur de nombreuses innovations (prenons l’exemple des galéniques « sensorielles », auxquelles nous avons consacré un article complet ici2).

D’après une étude d’Harris interactive Toluna3, 59% des Français déclarent avoir consommé des compléments alimentaires entre 2020 et 2022. Paradoxalement, la perception globale de cette catégorie de produits reste pourtant mitigée et particulièrement chez les non-consommateurs : « flou », « trompeur », « inutile » et « dangereux » sont des qualificatifs fréquemment associés à l’image qu’en ont les français4, traduisant une méfiance quant à sécurité d’emploi et l’efficacité des compléments alimentaires.

Les adeptes de solutions nutraceutiques déplorent un manque de preuves d’efficacité et leur note de satisfaction moyenne est de 6,9/104. Le manque de confiance est quant à lui fréquemment évoqué chez les non-consommateurs qui éprouvent le besoin d’une caution scientifique et médicale5.

les consommateurs dubitatifs face à la sécurité des compléments alimentaires et la qualité de leurs composants végétaux

Des risques liés à la qualité des ingrédients végétaux

On peut s’interroger sur cette défiance de la population. « Compléments alimentaires : comment décrypter le vrai du faux ? – Que valent les compléments alimentaires ? – Les compléments alimentaires sont-ils vraiment efficaces ? – Compléments alimentaires à base de plantes : des risques pour la santé – Inefficaces voire dangereux »6, régulièrement, les compléments alimentaires sont scrutés et décriés dans la presse, soulevant des questions tout aussi importantes qu’inquiétantes quant à leur innocuité.

Pour ceux d’entre eux qui se composent de plantes, la problématique centrale tourne autour de la nature et de la qualité « réelles » des ingrédients d’origine végétale utilisés.

Ceux-ci peuvent être sujets à des risques d’adultération, c’est-à-dire toute pratique visant à altérer, modifier ou contaminer délibérément des produits dérivés de plantes dans le but de tromper les consommateurs ou de tirer un avantage économique illégitime.

Cette altération peut prendre diverses formes, telles que l’ajout de substances étrangères, la dilution ou la substitution par des ingrédients de moindre qualité.

Chacun de ces biais se traduit par un écart inévitable entre ce qui est revendiqué sur l’étiquetage du produit fini et sa composition réelle. De quoi leurrer un consommateur qui n’a guère d’autre solution que de « croire ce qui est écrit ».

A noter que des confusions involontaires ou des contaminations accidentelles peuvent aussi compromettre la qualité d’une matière végétale et de ses ingrédients dérivés.

L’adultération ou l’art de substituer

Prenons l’exemple des baies de sureau (Sambucus nigra) devenues particulièrement convoitées pour leurs propriétés immunitaires pendant la période COVID. Le Programme américain de Prévention des Adultérations Botaniques (BAPP) a émis un bulletin d’alerte en 2021 révélant que sur 694 échantillons de produits à base de baies de sureau analysés, 119 (17,1%) étaient adultérés7. La falsification de ces préparations impliquait fréquemment l’ajout d’extraits non déclarés de riz noir (Oryza sativa), considérablement moins chers que les extraits authentiques de baies de sureau, ainsi que des substitutions par d’autres extraits de plantes riches en anthocyanes et des colorants alimentaires bleus ou violets…

Des téguments de cacahuètes en guise de pépins de raisin ? Du Sophora du Japon qui veut se faire passer pour du Ginkgo biloba ? Toutes les recettes sont bonnes pour tromper les appareils d’analyse phytochimiques – dont la faiblesse est d’être trop peu discriminants – et faire des économies substantielles en optant pour des plantes de substitution de moindre coût.

Avec pour conséquence une dégradation de l’efficacité et de la sécurité d’emploi des produits finis concernés.

Diluer pour mieux régner

Côté hexagone, la DGCCRF a réalisé en 2017 une enquête de surveillance sur les compléments alimentaires à base de plantes disponibles sur le marché français8. Le contrôle a porté sur la composition et les teneurs en principes actifs des produits analysés. Les résultats révélaient un taux de non-conformité de 17%, principalement lié à des écarts entre les quantités indiquées sur l’étiquetage et les teneurs mesurées.

Voilà peut-être la falsification la plus fréquente mais aussi la plus insidieuse : la plante revendiquée est bien présente dans le produit fini mais à des quantités trop faibles pour espérer l’efficacité promise par la marque et attendue par le consommateur. D’après BotaniCERT, laboratoire d’analyse de plantes et expert du végétal, 47% des ingrédients à base de plantes analysés entre 2020 et 2021 seraient « dilués voire très dilués ».9

Transparence, efficacité et sécurité : un triple enjeu pour les marques de produits à base de plantes

La demande de transparence de la part des consommateurs incite de plus en plus de marques à faire tester voire certifier leurs produits par des tiers, des laboratoires indépendants accrédités. Pour les metteurs sur le marché, l’enjeu est de taille : amener des consommateurs à faire le choix de la « valeur » plutôt que du prix et trouver un moyen fiable de leur garantir l’efficacité et la sécurité.

En 2022, Lisa Thomas alors directrice marketing et innovation chez Herbalife Nutrition, déclarait : « La certification tierce est une strate de sécurité supplémentaire offerte aux consommateurs. Bien que notre entreprise effectue des audits rigoureux de nos installations et des tests de produits, il existe certains domaines où les consommateurs souhaitent une assurance supplémentaire ».10

La démarche, déjà répandue aux Etats-Unis se voit de plus en plus adoptée en Europe et notamment en France avec le lancement récent de la toute première marque de qualité européenne pour les produits à base de plantes.

un consommateur heureux face à la transparence, l'efficacité et à l'innocuité de son complément alimentaire

La marque de qualité Botani+ à peine lancée, déjà adoptée 

Créée en 2023 par BotaniCERT, laboratoire français expert dans le contrôle des matières premières végétales, la marque Botani+ a pour vocation de garantir aux consommateurs des produits sûrs et efficaces.11

Concrètement, l’obtention de la marque Botani+ se traduit par l’apposition d’un logo sur les produits finis lauréats. Facilement identifiable, ce logo permet aux consommateurs d’orienter leur achat parmi une offre large et parfois difficilement lisible. Il est la preuve que le produit en question a passé avec succès un ensemble d’analyses chromatographiques, techniques de pointe qui permettent de séparer, identifier et quantifier les composants chimiques présents dans les extraits de plantes.

Découvrez Botani+, marque de qualité qui garantit la qualité du végétal.

L’identification phytochimique permet notamment de garantir que :

  • La plante est bien celle revendiquée sur l’étiquetage du produit ainsi que la partie utilisée (feuille, racine…)
  • La plante n’est pas mélangée à d’autres espèces
  • La matière n’est pas enrichie avec des molécules de synthèse ou naturelles
  • Les actifs végétaux sont présents en quantité suffisante pour authentifier avec certitude l’espèce présente

Le dosage des actifs permet quant à lui d’assurer que la plante n’est pas excessivement diluée et que sa concentration est suffisante pour assurer la présence des effets physiologiques dans le produit fini.

Rassurant pour les consommateurs, le logo Botani+ est aussi un indicateur de choix pour les marques désireuses de communiquer sur la rigueur et le sérieux de leur démarche qualité.

VIT’ALL+ et Nonna Lab12,13 ont été les premiers ambassadeurs de ce nouveau mouvement, pour encore plus de transparence et de qualité sur le marché des compléments alimentaires à base de plantes.

En tant que marque, susciter un premier achat est une chose, en assurer la récurrence en est une autre. Celle-ci dépend de la satisfaction initialement ressentie par le consommateur et qui l’incitera à revenir vers le même produit. L’efficacité est essentielle car elle garantit la longévité du produit sur le marché. Elle repose sur le choix de la formule et au moins tout autant sur la sélection des ingrédients.

Vous souhaitez vous différencier auprès de vos consommateurs et valoriser la qualité de votre gamme de produits à base de plantes ? BOTANI BRANDS est votre partenaire de confiance pour vous accompagner dans le lancement de produits validés Botani+, synonymes de qualité, de sécurité et d’efficacité.

En combinant les compétences de nos différents experts, nous sommes prêts à orchestrer de manière pertinente et adaptée le développement de votre produit de santé à base de plantes.

Que votre brief soit abouti ou encore en phase de consolidation, nous sommes là pour faire maturer votre projet et vous livrer une solution clé en main.

Contactez-nous pour échanger sur votre projet

Sources :

  1. GERS data 2023
  2. L’innovation galénique : l’intérêt de concilier efficacité et plaisir dans les compléments alimentaires – article BOTANI BRANDS https://www.botanibrands.com/le-blog/
  3. Baromètre 2022 de la consommation des compléments alimentaires en France https://www.synadiet.org/app/uploads/2022/04/202111060_harris_interactive_rapport_barometre_conso_cpal_2022_v2.pdf
  4. Les challenges et opportunités des compléments alimentaires par Harris Interactive Toluna pour NFBD 2019 https://harris-interactive.fr/catalogue/pages/complements_alimentaires.html
  5. Statistique correspondant à la question : « Sur une échelle de 1 à 10, êtes-vous satisfait(e) d’avoir pris/de prendre des compléments alimentaires ? »
  6. Titres d’articles de presse concernant les compléments alimentaires
  7. BAPP – Botanical Adulterants Prevention Program – cas de l’adultération du sureau https://www.herbalgram.org/resources/botanical-adulterants-prevention-program/adulterants-bulletins/european-elder-berry-and-berry-extracts-bulletin-june-2023/
  8. Rapport de l’Académie nationale de Pharmacie « Les compléments alimentaires contenant des plantes » https://www.theragora.fr/revues/ANP-rapport-compl%C3%A9ment-alimentaire-0219.pdf
  9. BotaniCERT – cas de falsification d’ingrédients à base de plantes – Statistiques internes 2020-2021 https://www.botanicert.com/actualites/
  10. Herbalife – certification par laboratoire indépendant https://www.nutraceuticalsworld.com/contents/view_online-exclusives/2022-05-10/third-party-certifications-support-consumer-demand-for-quality-and-transparency/
  11. Botani+ première marque de qualité produits à base de plantes https://www.botaniplus.com/
  12. VIT’ALL+ validé Botani+ https://www.vitalplus.com/
  13. Nonna Lab validé Botani+ https://nonnalab.com/collections/nonna-choc

L’innovation galénique : l’intérêt de concilier efficacité et plaisir dans les compléments alimentaires

La galénique se rapporte à la présentation d’un produit et à la manière dont ses ingrédients sont formulés. Son objectif principal : optimiser l’efficacité de la formule en favorisant une absorption optimale de ses composés d’intérêt. Mais ça ne s’arrête pas là… Le marché du complément alimentaire surfe sur une nouvelle tendance qui consiste à repenser les galéniques sous des formes plus sensorielles et attractives. Plus qu’une quête d’innovation, il s’agit de sublimer l’expérience du consommateur et de l’encourager à finir sa cure. Le point sur ces galéniques qui donnent un coup de pouce à l’observance.

La formule galénique au service de l’efficacité

La formulation galénique tire son nom de Claude Galien, père de la médecine moderne et de la pharmacologie1. Elle s’intéresse aux propriétés des actifs clés d’une formule, à leur dosage et à la façon la plus adaptée de les administrer pour assurer une assimilation efficace.

Dynamique et concurrentiel, le marché du complément alimentaire semble vouloir s’emparer de la galénique comme vecteur de différentiation : et pour cause, 63% des Français déclarent que le format du produit est un critère de choix au moment de l’achat, d’après le dernier observatoire du Synadiet réalisé en 20232.

Une libération optimisée pour une meilleure biodisponibilité

L’action d’un produit fini repose sur la bonne assimilation de ses composés d’intérêt. Qu’ils soient hydrosolubles, liposolubles, sensibles, sous forme de poudre, vivants ou inertes, les ingrédients d’une formule peuvent présenter des particularités qui nécessitent une réflexion sur la galénique appropriée.

Exemple avec un spray sublingual récemment développé par un façonnier italien : sa technologie brevetée de nano émulsion permet de solubiliser des molécules lipophiles insolubles dans des solutions aqueuses. Ce procédé améliore la biodisponibilité de molécules autrement difficilement absorbables.

Les vitamines liposolubles A, D, K et E sont ainsi d’excellentes candidates pour ce type de dispositif. Sans oublier certains ingrédients phares des catégories à succès comme la mélatonine sur l’indication du sommeil ou la co-enzyme Q10 pour la beauté In-Out (évaluée comme catégorie « à forte croissance » : +5,1% entre 2018 et 2023 d’après une étude sur les tendances marketing de 20243).

Certains CDMOs proposent également des comprimés tri-couches, une galénique innovante qui renforce la performance du produit. En superposant des ingrédients par compression successive, ce format permet de séparer des composés incompatibles et de les libérer de façon contrôlée à différents endroits du tractus gastro-intestinal.

La gomme d’acacia, un excipient parfaitement adapté à une administration buccale

Certains excipients jouent eux-aussi un rôle d’importance dans l’action et l’efficacité d’une formule. On peut penser à la gomme d’acacia (nous lui avons consacré un article complet ici)4. Cette résine extraite de l’arbre Acacia senegal (L.) Willd. est non seulement une fibre aux multiples propriétés nutritionnelles, mais aussi un gélifiant parfaitement adapté à des galéniques de type « gommes à sucer ».

Sa texture fondante permet de garder longtemps la gomme en bouche laissant ainsi les ingrédients d’intérêt se diffuser de façon continue dans les muqueuses buccales.5

Utilisée depuis longtemps dans l’industrie pharmaceutique (une marque emblématique pourrait être la pastille Euphon6, médicament pour le mal de gorge), la gomme d’acacia fait désormais son entrée sur le marché du complément alimentaire.

Le Laboratoire Cooper, par exemple, s’est orienté vers ce texturant naturel pour son produit Collugomme Gorge irritée, lancé en 20237. La gomme d’acacia aussi appelée gomme arabique, contenue dans les pastilles Collugomme, favorise la libération des huiles essentielles d’eucalyptus et de menthe poivrée et forme un film protecteur qui permet de soulager les gorges irritées.

Les Laboratoires Lehning ont eux aussi opté pour la gomme d’acacia comme excipient pour leurs « Pâtes suisses », une gamme de neuf « gummies sans sucre » dont une à la vitamine D3, connue pour son caractère lipophile. Car c’est bien là l’un des intérêts de ces pastilles à base de gomme d’acacia : leur lente diffusion en bouche est particulièrement intéressante pour les composés liposolubles. Il a en effet été prouvé que plus une molécule est liposoluble, plus sa capacité de pénétration trans-buccale est élevée (études de Beckett et Moffat, 1971, 1969, 19688,9,10).

La forme galénique pour une amélioration du plaisir de consommation

Sortir des « codes pharmaceutiques ». Tel est le tournant amorcé par de nombreux acteurs du complément alimentaire et qui se traduit par l’apparition de galéniques ludiques, réjouissantes voire gourmandes pour certaines.

L’objectif est à peine dissimulé : rendre la prise de compléments alimentaires plus agréable pour améliorer l’observance et donc soutenir l’efficacité de la cure (et in fine le réachat !).

La promesse « plaisir » : premier axe d’innovation alimentaire

Le Baromètre mondial de l’innovation alimentaire, étude menée en 2023 par le cabinet Protéines XTC, révèle que le plaisir reste le principal moteur d’innovation ayant le potentiel de satisfaire les attentes des consommateurs11. Celles-ci sont segmentées par XTC suivant cinq axes : le plaisir, la santé, l’éthique, la forme et la praticité. L’axe plaisir comprend « la variété des sens », « la sophistication », « l’exotisme » et « le fun ». Une indéniable source d’inspiration pour le secteur nutraceutique, qui renforce ses liens avec le marché alimentaire en s’intéressant davantage à la « sensorialité » de ses solutions.

Stimuler les sens et la curiosité

Rendre une expérience de consommation agréable avec a un goût de « reviens-y », voici le défi à relever. Le complément alimentaire s’autorise de plus en plus à solliciter les sens du consommateur.

A commencer par la vue : nombre d’innovations galéniques soignent leur apparence – on peut penser par exemple aux gummies UPSA x Nourished qui ne passent pas inaperçues avec leur empilement de couches bariolées dont chacune correspond à un ingrédient spécifique12.

Certains façonniers commencent même à s’intéresser à l’odorat, un paramètre d’importance dans la perception émotionnelle et la mémorisation d’un produit, des mécanismes bien connus dans le monde de la parfumerie. Dans cette logique, un CDMO envisage de lancer courant 2024 des gélules aromatisées. Certains fournisseurs d’ingrédients exploitent eux-aussi cette dimension olfactive et sensorielle : exemple avec le lancement en 2022 d’un actif anti-stress qui emprunte la voie retro-nasale pour agir sur les aires du cerveau impliquées dans la gestion des émotions.

De façon plus anecdotique, l’ouïe peut elle aussi contribuer à améliorer l’expérience consommateur : les Bienveillants de Pullmoll revendiquent « une expérience augmentée » avec des exercices audio de sophrologie offerts pour l’achat d’une boite de gummies Détente13.

Le goût avant tout

Sans surprise, le goût demeure le sens le plus travaillé pour transformer une cure de compléments alimentaires en une expérience gustative et nutritionnelle. De jeunes marques comme Nonna Lab se sont emparées de l’idée encore peu exploitée en Europe mais déjà bien implantée aux Etats-Unis14 : « allier plaisir et santé » en proposant des ingrédients nutraceutiques dans une matrice alimentaire. Nonna Lab, qui se présente comme un laboratoire Foodceutic, a fait le choix d’une bille de chocolat, justifiant que les « français consomment en moyenne 7 kg de chocolat par an » et « qu’une personne sur deux ne va pas au bout de sa cure de compléments alimentaires » 15.

Aux Etats-Unis, une société a développé quant à elle une technologie brevetée de lyophilisation qui lui permet de proposer un « 100% fruit delivery system », autrement dit une forme galénique composée uniquement de purées de fruits lyophilisées et dans laquelle peuvent être ajoutés des ingrédients nutraceutiques (sans risque de les altérer).

L’expérience se veut gustativement agréable mais aussi clean-label : ces bouchées de fruits sont sans sucre ni arôme ajouté, sans colorant, et presque exemptes de calories (hormis celles naturellement apportées par les fruits).

Nutrition, qualité et sécurité : des piliers indispensables

L’innovation galénique en nutraceutique se fait parfois au détriment de l’aspect nutritionnel et qualitatif des formules, d’où la nécessité éprouvée par ces acteurs de démontrer que la nouveauté de leurs solutions n’en dénature pas la qualité.

Les perles de chocolat Nonnal Lab sont validées Botani+ qui garantit la qualité du végétal.

Ainsi, les perles de chocolat Nonna Lab sont validées Botani+, une marque de qualité qui garantit aux consommateurs que les formules sont sécurisées et performantes (les ingrédients à base de plantes ayant passé avec succès un ensemble de contrôles phytochimiques16).

Découvrez Botani+, marque de qualité qui garantit la qualité du végétal.

Embarquez vos consommateurs dans un voyage sensoriel inoubliable ! BOTANI BRANDS met son savoir-faire à votre service grâce à une équipe d’experts chevronnés, spécialisés dans les ingrédients naturels et le développement de produits. De la définition de la formule à la création d’une galénique différenciante, nous pouvons prendre en charge votre projet de A à Z.

Notre objectif est clair : construire une solution qui propose une expérience consommateur unique, sans compromis sur la qualité ni l’efficacité de la formule.

Dans leur quête d’innovation galénique et sensorielle, plusieurs marques ont déjà fait confiance à BOTANI BRANDS. Afin de bénéficier également de notre expertise, n’hésitez pas à nous consulter !

Faites-nous confiance et contactez-nous pour discuter de votre projet

« Il faut toujours connaître les limites du possible. Pas pour s’arrêter, mais pour tenter l’impossible dans les meilleures conditions. »

Romain Gary

Sources :

  1. Galien, le vrai père de la médecine – Véronique Boudon https://www.lhistoire.fr/galien-le-vrai-p%C3%A8re-de-la-m%C3%A9decine
  2. Baromètre 2023 de la consommation des compléments alimentaires en France – Toluna Harris Interactive https://www.synadiet.org/app/uploads/2023/04/Observatoire-2023.pdf
  3. Nutraceutical market trends for 2024insights by PharmaLinea & IQVIA
  4. Gomme d’acacia et gummies, l’histoire d’une belle rencontre https://www.botanibrands.com/gomme-d-acacia-et-gummies-l-histoire-d-une-belle-rencontre/
  5. Absorption des médicaments – administration orale https://www.msdmanuals.com/fr/professional/pharmacologie-clinique/pharmacocin%C3%A9tique/absorption-des-m%C3%A9dicament
  6. Médicament Euphon à base de gomme d’acacia https://www.vidal.fr/medicaments/gammes/euphon-3520.html
  7. Collugomme de Laboratoire Cooper – Pastilles à la gomme d’acacia pour gorge irritée https://www.boticinal.com/cooper-collugomme-gorge-irritee-30-gommes.html
  8. Beckett, A.H., Moffat, A.C., 1968. The influence of alkyl substitution in acids on their performance in the buccal absorption test. J. Pharm. Pharmacol. 20, Suppl:239S+.
  9. Beckett, A.H., Moffat, A.C., 1969. Correlation of partition coefficients in n-heptane-aqueous systems with buccal absorption data for a series of amines and acids. J. Pharm. Pharmacol. 21, Suppl:144S+.
  10. Beckett, A.H., Moffat, A.C., 1971. The buccal absorption of some barbiturates. J. Pharm. Pharmacol. 23, 15–18
  11. Baromètre de l’innovation alimentaire mondiale 2023 – https://www.proteinesxtc.com/barometre-de-linnovation-alimentaire-mondiale/
  12. UPSA x Nourished – 7 couches de bien-être https://upsa-nourished.fr/
  13. Stimulation de l’ouïe avec les exercices audio de sophrologie offerts par Pulmoll https://bienveillants-pulmoll.com/
  14. Etude de marché Botani Brands – Alimentaire et nutraceutique : à la croisée de deux mondes
  15. Billes de chocolat Nonna Choc de Nonna Lab https://nonnalab.com/collections/nonna-choc
  16. Botani+, marque de qualité pour les produits à base de plantes https://www.botaniplus.com/

A la découverte des salons en 2024 : sources d’innovations concrètes pour le self-care et la nutraceutique

Véritables mines d’informations, les salons professionnels nourrissent les processus d’innovations et font éclore les développements de demain.
Ces événements donnent de la visibilité à des ingrédients, des produits finis, des galéniques, des technologies qui ne demandent qu’à se faire connaitre.
A vous, acteurs des marchés du self-care et de la nutraceutique : que vous ne puissiez pas vous rendre sur place ou que vous souhaitiez un éclairage extérieur, nous missionnons nos experts qui iront chercher pour vous les meilleures connexions et informations adaptées à vos cibles projets.

Révélateurs de tendances

Dans le secteur de la santé naturelle et du self-care, certains salons sont des incontournables de longue date comme le Vitafoods ou Natural Expo West outre-Atlantique. D’autres salons plus jeunes comme le I feel good à Paris, valorisent des thématiques spécifiques comme le développement durable et la beauté « Green and Clean », qu’elle soit In ou Out.

Tendances self-care et nutraceutique avec BOTANI BRANDS, Natural Selfcare Architects

Ces lieux de rencontres et d’échanges permettent d’avancer très concrètement sur des projets identifiés mais aussi d’être à l’écoute du marché tout en saisissant les nuances et les évolutions à venir. Il est également possible d’y déceler ce qui pourra devenir une innovation de rupture, un levier de différenciation, un partenariat stratégique ou plus simplement le fruit d’une réflexion.

Expertise de BOTANI BRANDS, Natural Selfcare Architects pour les innovations self-care et nutraceutique

Dates clés des salons 2024 : à vos calendriers

Les salons du self-care et de la naturalité sont nombreux et cadencent l’année, alors à vos marques, notez !

Nutraceuticals6-7 mars 2024 (Barcelone, Espagne)
CBD Expo23-25 mars 2024 (Paris, France)
Supply Side East16-17 avril 2024 (New Jersey, USA)
Vitafoods14-16 mai 2024 (Genève, Suisse)
The New Well8-10 juin 2024 (Paris, France)
I feel good17-18 septembre (Paris, France)
Natexpo23-24 septembre 2024 (Lyon, France)
Nutrevent1-2 octobre (Lille, France)
CPHI8-10 octobre 2024 (Milan, Italie)
Supply Side West28 octobre – 1er novembre 2024 (Las Vegas, USA)
FIE-HIE19-21 novembre 2024 (Francfort, Allemagne)

Notre expertise à votre service

Observation, écoute, curiosité et endurance : nos experts séniors seront vos yeux, vos oreilles, vos papilles (et vos jambes) et iront à la rencontre des acteurs de votre marché pour échanger sur leurs propositions et en saisir la valeur et les atouts. Notre compréhension et notre connaissance du secteur self-care nous permettront de déceler les opportunités qui sont alignées avec votre stratégie et vos catégories d’intérêt.

Identification d’opportunités (tendances, innovations, partenariats potentiels), networking, collecte de données pertinentes… Nous partons de votre cahier des charges pour identifier et récolter les éléments pertinents qui sauront nourrir vos développements.

Un rendu sous forme de présentation des potentiels identifiés avec pré-évaluation réglementaire, scientifique/médicale, technique et marketing permettra ensuite d’avancer sur la concrétisation de ces projets pour vos marques.

Nos experts pourront par la suite continuer à vous épauler sur ces développements de produits jusqu’à leur éclosion. 

N’attendez pas, contactez-nous pour échanger sur vos attentes et objectifs

Anti-poux : comment joindre le naturel à l’efficace ?

La question est récurrente : comment se débarrasser efficacement des poux ? La compagnie de ces parasites hématophages n’est guère agréable et l’envie démange enfants et parents de s’en séparer au plus vite.

Les traitements anti-poux ont beaucoup évolué ces dernières décennies pour répondre à la demande croissante du grand public et s’adapter au phénomène de résistance développé par les insectes. L’objectif ultime étant de proposer une solution efficace et de tendre vers plus de naturalité tout en garantissant l’innocuité du produit sur l’Homme mais aussi sur l’environnement. 

Développement du marché des soins anti-poux

Le marché mondial des traitements contre les poux affiche une croissance rapide : il était évalué en 2021 à 93,47 millions de dollars et devrait atteindre 156,44 millions de dollars d’ici 2029. Soit un taux de croissance annuel estimé de +6,65 % pour la période 2022-2029.1

Profitant de cette demande forte du marché, les produits anti-poux se sont multipliés ces dernières années, sans que leur pertinence ou leur efficacité n’ait pour autant été validée.   

« Nous tenons à sensibiliser les patients et le grand public sur le fait que les traitements anti-poux sont devenus un marché commercial important, échappant à l’évaluation thérapeutique sérieuse de certains produits et certaines stratégies thérapeutiques utilisés. » a alerté dès 2019 la Société Française de Dermatologie dans un communiqué.2

Deux grandes catégories de traitements

Initialement, le marché était dominé par des produits insecticides à action neurotoxique tels que les pyréthrines ou le malathion, qui agissent en ciblant le système nerveux des insectes adultes et des lentes. Toutefois, leur efficacité a été compromise par l’émergence de phénomènes de résistance des poux à ces substances. Ils sont de plus pointés du doigt pour leurs effets potentiellement nocifs sur la santé, engendrant une recherche de solutions naturelles de la part des consommateurs.

L’ANSM a pris des mesures pour limiter l’utilisation du malathion, en imposant la nécessité d’une prescription médicale, et en renforçant les contre-indications et les précautions d’emploi en réponse à ses effets indésirables (troubles neurologiques : maux de tête, nausées, vomissements et très rarement, des convulsions chez l’enfant). Dans ce contexte, ces produits, autrefois classés comme médicaments, ont été retirés du marché français. Le dernier produit de ce type, le Prioderm®, n’est plus fabriqué depuis fin 20183.

Désormais, les traitements les plus couramment utilisés sont basés sur le diméthicone, un composé synthétique qui appartient à la famille du silicone. Ces produits agissent mécaniquement en « étouffant » les poux et les lentes, privant ainsi ces parasites d’oxygène et les empêchant de respirer. Ils sont souvent désignés sous le terme « d’étouffeurs ».

À noter que contrairement aux traitements précédents, il n’y a pas de signes de résistance observés avec ces composés. Toutefois, il est impératif de prendre des précautions liées à leur inflammabilité, comme éviter l’exposition des cheveux à la chaleur après le traitement (d’où les précautions d’emploi telles que : « Rester loin d’une source de chaleur » ou « Laisser sécher les cheveux à l’air libre »).

L’huile de coco, une alternative naturelle

Cette huile végétale est extraite de la noix de coco (Cocos nucifera). Elle est largement reconnue pour ses utilisations en cosmétique et en soins capillaires en raison de ses propriétés hydratantes et nourrissantes.4,5 Elle est également employée comme méthode naturelle et mécanique pour éliminer les poux. Elle appartient par conséquent à la classe I des dispositifs médicaux et agit, elle aussi, comme un « étouffeur ». Concrètement, lorsque l’huile de coco est appliquée généreusement sur les cheveux et le cuir chevelu, elle englue les poux et les lentes. Cette couche d’huile obstrue leurs orifices respiratoires, les privant ainsi d’oxygène. Les parasites perdent leur fluides internes, se déshydratent et finissent par mourir.

Une efficacité cliniquement évaluée

Une étude anglaise de 2009 a évalué l’efficacité d’un shampoing à base d’une émulsion dérivée de la noix de coco contre l’infestation par les poux de tête chez les enfants.

L’étude s’est déroulée sous forme d’essai en milieu scolaire, où les élèves ont été traités les jours 0 et 7, puis contrôlés les jours 8 et 15. Un essai en milieu familial a également été réalisé, où le produit a été appliqué par les parents trois fois en l’espace de deux semaines.

Les résultats de l’essai en milieu scolaire ont montré qu’au bout de 8 jours, 61% des enfants étaient débarrassés des poux après avoir utilisé le shampoing à base d’huile de coco, contre seulement 14% des écoliers qui avaient été traités avec un produit à base de perméthrine.

La perméthrine est un insecticide synthétique qui agit en perturbant le système nerveux des insectes et en provoquant leur paralysie, ce qui entraîne leur mort. Suspectée d’être un perturbateur endocrinien6,7, la perméthrine n’est plus utilisée dans les produits anti-poux.

Dans l’essai en milieu familial, où tous les membres de la famille ont été traités, le taux de guérison atteignait 96% avec l’huile de coco.

Un produit végétal efficace sous conditions

En réponse à une demande accrue de naturalité, on comprend donc pourquoi l’huile de coco est de plus en plus plébiscitée par les consommateurs.

Cependant, l’efficacité n’est pas systématiquement au rendez-vous parmi l’offre de produits existants. La nature des huiles de coco varie en effet suivant l’origine ou la période de récolte de la matière première.

Cette variabilité végétale conditionne directement sa composition en acides gras et par conséquent son efficacité dans l’élimination des poux, les acides gras étant les composés responsables de leur étouffement.

Heureusement des preuves de garanties existent ! Certains fournisseurs ont élaboré un cahier des charges strict permettant de certifier la même composition d’un lot de matière à l’autre. Les spécifications incluent un profil d’acide gras unique dont l’efficacité sur les poux et les lentes a été testée et prouvée à hauteur de 100%.

Les nombreux atouts de l’huile de coco contre les poux

Les nombreux atouts de l'huile de coco contre les poux avec BOTANI BRANDS, Natural Selfcare Architects

Hypoallergénique

Un des nombreux avantages de l’huile de coco est son faible potentiel allergène8,9. L’huile de coco est extraite de la pulpe de noix de coco et ne contient généralement pas les protéines responsables de nombreuses allergies alimentaires.

Cette absence d’effet sensibilisant en fait un produit idéal pour toute la famille, incluant bébés, jeunes enfants et femmes enceintes.

Biodégradable

Par ailleurs, certains fabricants de traitements anti-poux prêtent une attention particulière à l’impact environnemental de leurs produits : les huiles de coco utilisées dans leurs lotions sont dites « facilement biodégradables » d’après les normes OCDE 301 F.

Les normes OCDE 301 F font référence à une série de méthodes d’essai développées par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour évaluer la biodégradabilité de produits chimiques et de substances dans l’environnement aquatique.

La biodégradabilité est un aspect fondamental dans la formulation de produits cosmétiques et des produits rincés.

De ce point de vue, l’utilisation du diméthicone (principal traitement anti-poux et appartenant à la famille des silicones) peut poser question.

Christine Lafforgue, ancienne présidente de la Société Française de Cosmétologie (2018-2021), biologiste et chimiste de formation, a évoqué le sujet dans une interview10 : « En vérité, le seul danger du diméthicone, c’est son impact environnemental. C’est un composant qui n’est pas biodégradable et qui est néfaste pour la santé de la planète. La réglementation européenne REACH essaye de hiérarchiser l’utilisation du diméthicone, de voir si on peut limiter sa production pour certains produits. Il faut réfléchir à l’intérêt du produit face à son impact sur l’environnement. »

Plaisir d’utilisation d’un soin anti-poux, est-ce possible ?

Hypoallergénique et non irritante, l’huile de coco est tout à fait adaptée à un usage familial et à fréquence régulière.

Grâce à des procédés de fabrication confidentiels, certains fournisseurs sont même parvenus à rendre l’huile non grasse pour un confort d’utilisation optimal.

En tant que marque, il est donc désormais possible d’intégrer à votre gamme un anti-poux naturel et surtout à l’efficacité prouvée, non irritant, non gras, respectueux de l’environnement et sans silicone !

L’efficacité de cette solution repose sur un sourcing exclusif et spécifique de la matière première ainsi que sur une solide maîtrise de la technique de formulation.

Grâce à des liens privilégiés avec des partenaires industriels européens, les experts de BOTANI BRANDS vous accompagnent dans la formulation d’un produit efficace et prêt à l’emploi.

NOUS CONTACTER

Sources :

  1. https://www.sfdermato.org/media/pdf/communique-presse/sfd-cp-pediculosvf-f83a93cd0c638309eda86525984c1518.pdf
  2. Global Lice Treatment Market – Industry Trends and Forecast to 2029 – Data Bridge Market Research
  3. https://ansm.sante.fr/actualites/arret-de-commercialisation-de-la-lotion-anti-poux-prioderm-a-la-suite-du-renforcement-de-ses-conditions-de-prescription
  4. Varma, S. R., Sivaprakasam, T. O., Arumugam, I., Dilip, N., Raghuraman, M., Pavan, K. B., Rafiq, M., & Paramesh, R. (2018). In vitro anti-inflammatory and skin protective properties of Virgin coconut oil. J Tradit Complement Med, 9(1), 5-14. https://doi.org/10.1016/j.jtcme.2017.06.012
  5. Deen, A., Visvanathan, R., Wickramarachchi, D., Marikkar, N., Nammi, S., Jayawardana, B. C., & Liyanage, R. (2021). Chemical composition and health benefits of coconut oil: an overview. J Sci Food Agric, 101(6), 2182-2193. https://doi.org/10.1002/jsfa.10870.
  6. Sheikh, I. A., & Beg, M. A. (2021). Structural Aspects of Potential Endocrine-Disrupting Activity of Stereoisomers for a Common Pesticide Permethrin against Androgen Receptor. Biology (Basel), 10(2), 143. DOI: 10.3390/biology10020143. PMID: 33670303. PMCID: PMC7918290.
  7. Sheikh, I. A., & Beg, M. A. (2021). Structural Aspects of Potential Endocrine-Disrupting Activity of Stereoisomers for a Common Pesticide Permethrin against Androgen Receptor. Biology, 10(2), 143. https://doi.org/10.3390/biology10020143
  8. Stutius, L. M., Sheehan, W. J., Rangsithienchai, P., Bharmanee, A., Scott, J. E., Young, M. C., … Phipatanakul, W. (2010). Characterizing the relationship between sesame, coconut, and nut allergy in children. Pediatr Allergy Immunol, 21(8), 1114-1118. doi: 10.1111/j.1399-3038.2010.00997.
  9. Fries, J. H., & Fries, M. W. (1983). Coconut: A review of its uses as they relate to the allergic individual. Ann Allergy, 51(4), 472-481. PMID: 6354008.
  10. Interview de Christin Lafforgue sur le dimethicone – https://www.cosmopolitan.fr/qu-est-ce-que-le-dimethicone-dans-les-cosmetiques-quels-dangers,2056442.asp

Gomme d’acacia et gummies, l’histoire d’une belle rencontre

100% végétale, riche en fibres, très peu calorique, révélatrice d’arômes, à fort impact environnemental et sociétal : la gomme d’acacia présente toutes les qualités requises pour séduire les gummies, cette galénique ludique en plein essor sur le marché du complément alimentaire.

L’acacia : une gomme qui a la fibre nutritionnelle !

La gomme d’acacia, également connue sous le nom de gomme arabique, est un exsudat résineux extrait de l’arbre Acacia senegal (L.) Willd.

Le Soudan et les autres pays d’Afrique sub-saharienne (Tchad, Nigeria, Sénégal, Mali, Niger et Mauritanie) sont les principaux producteurs de ces fragments de sève solidifiée.1

Une fois récoltés et séchés, les précieux agrégats ambrés sont simplement concassés ou encore transformés en une poudre aux multiples fonctionnalités par des acteurs industriels dont deux des principaux sont français : Alland & Robert et Nexira. A eux seuls, ils représentent plus de la moitié du marché mondial de la gomme arabique.2

BOTANI BRANDS : l’architecte de vos solutions naturelles pour le développement de vos Gummies et pastilles 2.0 à base de gomme d'acacia.

Cet agent de texture, aussi étiqueté E414, est particulièrement convoité par l’industrie agroalimentaire : son pouvoir émulsifiant, ses propriétés stabilisantes et sa capacité à capter les arômes en font un ingrédient essentiel dans les boissons et les confiseries.

Au-delà de ses propriétés techniques, la gomme d’acacia est par ailleurs recherchée pour sa richesse en fibres (elle en contient entre 91 à 97 %) et nutriments d’intérêt (calcium, magnésium, potassium).
Depuis décembre 2021, la FDA a autorisé la qualification de la gomme d’acacia en tant que « fibre alimentaire ».3

Cela signifie que ses effets bénéfiques sur la santé humaine sont officiellement reconnus : réduction de la glycémie postprandiale, amélioration du confort digestif, source de de fibres prébiotiques… 4

La gomme d’acacia présente aussi l’avantage notable de ne pas contribuer à la carie dentaire. En tant que glucide non fermentescible, elle n’alimente pas les bactéries de la bouche responsables d’une acidification de la plaque dentaire.5

La gomme arabique : une production écologique et solidaire

Avant de devenir cet ingrédient incontournable pour nos industries occidentales, la gomme d’acacia est avant tout une source de revenus pour des villages entiers au Sahel. Des générations de femmes et d’hommes savent comment cultiver les arbres donneurs de gomme (à l’état sauvage, seule une espèce d’acacia sur 10 000 produit naturellement de la résine).1

Ils connaissent aussi les méthodes (purement manuelles) pour saigner les arbres afin d’en extraire leur substantifique sève et les techniques de nettoyage et de séchage qui leur permettent de produire une gomme de qualité.

La production de gomme arabique protège d’autre part le sol de l’érosion grâce aux ramifications racinaires des arbres, lesquels freinent la désertification. Les « gommiers » stockent le CO2 et contribuent à la fertilisation des sols en apportant une importante quantité d’azote, de phosphore et de protéines. Les plantations de l’acacia Sénégal contribuent également à maintenir une biodiversité dense en bordure du Sahara.1

Les principaux industriels spécialisés dans la transformation de cette résine doivent s’assurer que les producteurs soient rémunérés à hauteur de la difficulté de leur tâche et de leur savoir-faire.

Les deux acteurs principaux (Nexira et Alland & Robert) sont engagés dans une démarche de développement durable visant à protéger cette ressource, améliorer les revenus des producteurs et contribuer à la valorisation de cette filière.6,7

L’équipe BOTANI BRANDS vous oriente et vous accompagne dans la formulation de gummies nutritionnelles à base de gomme d’acacia.

La société Emiga également spécialisée dans le sourcing de cette matière8, s’est quant à elle démarquée très tôt avec la création du projet « Niger Acacia Senegal Plantation Project »9.

Cette démarche, initiée en 2013 par Thierry Dulon et son associé Boureima Wankoye, s’inscrivait alors dans le cadre du protocole de Kyoto (visant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre).

L’objectif : restaurer des terres déboisées et dégradées au Niger en donnant aux communautés rurales les moyens d’adopter une agroforesterie durable par la plantation d’espèces indigènes, en l’occurrence l’Acacia senegalensis.

« Trente-trois communautés villageoises ont perçu des crédits carbone et les revenus générés par la culture de l’acacia leur ont permis d’investir dans la santé, l’éducation ou la construction de fermes semencières » explique Thierry Dulon.

La gomme d’acacia n’est pas un simple gélifiant végétal. Sa valeur ajoutée réside dans les propriétés nutritionnelles et sensorielles qu’elle offre aux consommateurs de compléments alimentaires.

Elle propose au très dynamique marché des gummies une alternative innovante, saine et durable aux plus classiques pectines de fruits.

Quand gummies et gomme d’acacia font bon ménage

En recherche de l’agent texturant idéal capable d’allier plaisir gustatif, propriétés technologiques et bénéfice nutritionnel, les gummies voient leur intérêt à conquérir cette résine végétale tout droit venue d’Afrique.

Ces compléments alimentaires aux allures de bonbons sont essentiellement composés de pectine de fruits, extraite de co-produits de l’industrie agroalimentaire.

Grâce à sa double casquette technique et nutritionnelle, la gomme d’acacia détient tous les atouts pour diversifier ce segment de marché et renforcer l’aspect « santé » des gummies parfois délaissé au profit du sucre et du goût…

Grâce à ses propriétés émulsifiantes, la gomme d’acacia permet de stabiliser les arômes et les huiles essentielles, proposant ainsi une expérience sensorielle optimisée pour le consommateur.10

Sa texture permet la formation d’un film protecteur dans la bouche et la muqueuse de la gorge et autorise une libération prolongée des actifs.

La marque « Pâte suisse » des laboratoires Lehning a su valoriser le positionnement santé de la gomme d’acacia en la mettant à l’honneur dans une gamme complète de neuf « pâtes suisses sans sucre ». Ces gummies sont formulées avec des polyols (sorbitol et sirop de maltitol), des molécules édulcorantes au pouvoir sucrant faible.11

« Conçues à partir de gomme d’acacia 100% naturelle, les pâtes suisses répondent à tous les besoins du quotidien : maux de gorge, toux, sommeil, carences en vitamines… » – Communication de Lehning.

La marque Mémé fait de la gomme d’acacia son ingrédient « star » avec une mise en avant de ses propriétés prébiotiques.12

« Riche en fibre, la sève d’acacia facilite la digestion et est reconnue comme un prébiotique naturel ainsi qu’un excellent anti-inflammatoire. Les gummies Mé-Mé sont plébiscitées après le repas ou le café. » – Communication de Mé-Mé.

BOTANI BRANDS : l’architecte de vos solutions naturelles pour le développement de vos Gummies et pastilles 2.0.
L’équipe BOTANI BRANDS vous oriente et vous accompagne dans la formulation de gummies nutritionnelles à base de gomme d’acacia qui sauront séduire des utilisateurs en recherche d’efficacité, de plaisir sensoriel et de consommation responsable et engagée.

NOUS CONTACTER

Sources :

  1. La gomme arabique Dr. Aafi Abderrahman
    https://www.doc-developpement-durable.org/file/Fabrications-Objets-Outils-Produits/gommes&resines/acacias-a-gomme-arabique/La-gomme-arabique.pdf
  2. Source UNCTAD : conférence des Nations unies sur le commerce et le développement
    https://unctad.org/fr/press-material/gomme-arabique-la-demande-croissante-ouvre-de-nouvelles-perspectives-aux-producteurs
  3. Acacia gum granted by FDA as dietary fiber
    https://www.fda.gov/food/cfsan-constituent-updates/fda-grants-citizen-petition-acacia-gum-arabic-dietary-fiber
  4. Journal Food and Nutrition Sciences, Vol 13 No.4 (2022) : « Bongartz, U., Erlenbeck, C. and Wohlfahrt, I. (2022) The Effect of Gum Acacia on Post-Prandial Glucose and Insulin Levels in Healthy Subjects. Food and Nutrition Sciences, 13, 424-438. https://doi.org/10.4236/fns.2022.134031 .
  5. Arch Oral Biol 2008 Mar;53(3):257-60. T Onishi 1, S Umemura, M Yanagawa, M Matsumura, Y Sasaki, T Ogasawara, T Ooshima : « Remineralization effects of gum arabic on caries-like enamel lesions »
    https://doi.org/10.1016/j.archoralbio.2007.10.004
  6. Les engagements de Nexira
    https://www.nexira.com/fr/engagements/
  7. Les engagements d’Alland & Robert
    https://www.allandetrobert.com/fr/engagements/
  8. https://emigagum.com/contact/
  9. https://cdm.unfccc.int/Projects/DB/ErnstYoung1375258307.15
  10. Gomme arabique et huile essentielle
    https://www.dehly.ch/les-pastilles/#la-gomme-arabique
  11. Pâtes suisses de Lehning
    https://www.lehning.com/categorie/solutions-naturelles/pates-suisses
  12. Gummies Mémé à la gomme d’acacia
    https://www.boissons-meme.com/product-category/gummies/

Soft chews : une nouvelle vague venue des USA

Premier pays consommateur au monde de vitamines et de compléments alimentaires, les États-Unis représentent un marché de plus de 50 milliards de dollars dans le secteur nutraceutique1. A l’instar des gummies, de nombreuses innovations naissent Outre-Atlantique pour venir ensuite conquérir les officines européennes. L’histoire semble se répéter avec l’apparition d’une nouvelle galénique dans ce créneau santé : les soft chews. Cette dernière génération de gommes à mâcher intéresse de plus en plus de marques, séduites par leurs qualités sensorielles et leur importante contenance en actifs.

Les soft chews : une innovation dans les compléments alimentaires

Ces « tendres bouchées » initialement destinées au secteur de la confiserie ont su finalement s’imposer comme galénique innovante et ludique dans les compléments alimentaires. Au même titre que les gummies, les soft chews proposent un format santé agréable permettant une expérience consommateur améliorée.

Elles se présentent sous forme de petits pavés de 4 à 5 grammes avec généralement une recommandation d’usage d’une seule voire deux unités par jour.

Tout en permettant l’utilisation d’ingrédients actifs comme les vitamines, minéraux ou extraits de plantes, cette galénique s’avère aussi particulièrement intéressante pour son aspect organoleptique : goût, odeur et texture deviennent (enfin !) des paramètres essentiels en nutraceutique.

Plus attractives et plaisantes que des formats typiquement pharmaceutiques comme les gélules ou les comprimés, ils appellent à une meilleure observance des cures par le consommateur.

Les applications self care

En parallèle des gummies, les soft chews incarnent donc une nouvelle tendance dans l’automédication de produits de santé naturelle.

Le site américain iHerb, une des plateformes les plus importantes de vente en ligne de produits naturels compte déjà plus de 1000 références dans ce format.2

Dulcolax a notamment lancé au Canada les Dulcolax Soft chews composées d’hydroxyde de magnésium (quantité de 1200mg par chew) et destinées à améliorer la constipation occasionnelle.3

La marque insiste sur l’efficacité mécanique et rapide (« soulagement en 30 minutes ») du produit de santé naturelle sur la constipation et ne manque pas de valoriser l’aspect nomade et gustatif de cette solution : « Avec Dulcolaxᴹᴰ Soft Chews, les adultes et les enfants (12 ans et plus) disposent d’une nouvelle façon savoureuse et pratique de faire bouger les choses ».

Par ailleurs, la mastication induite par cette forme de gomme à mâcher, trouve tout son intérêt dans des formulations comme celles-ci, destinées à accompagner des troubles digestifs.

La science s’intéresse en effet depuis longtemps à l’impact d’une bonne mastication sur la digestion, permettant de diminuer reflux gastriques, ballonnements, flatulences et maux de ventre.4,5,6

Ainsi, pourquoi ne pas proposer aux femmes enceintes de mastiquer des soft chews pour les aider à limiter leurs potentielles nausées de grossesse ? La marque Mega Food y a pensé avec son sachet Baby & Me 2 de 30 soft chews composées de gingembre et de miel bio et formulées avec un arôme naturel de citron.7

Les soft chews se déclinent et répondent également à toutes les indications que l’on retrouve communément en nutraceutique : l’immunité, l’énergie, le sommeil, la détente, les cheveux, la peau, la mémoire et la digestion…

La marque hollandaise Celebrate a fait le choix de miser sur cette galénique différenciante avec une gamme de soft chews en mono ingrédients (fer ou calcium) ou multivitaminés.8

Les actifs et les qualités sensorielles des soft chews

En plus de leur apport gustatif, les soft chews permettent l’incorporation d’une grande quantité d’actifs. Le Dulcolax chews en est un exemple probant avec 1200mg d’oxyde de magnésium par unité.

Alors que les gummies de taille standard contiennent en moyenne 70 à 80 mg d’actifs, les soft chews ne sont quant à elles pas confrontées aux mêmes limitations de contenance que leurs aînées.

Le nombre de prises par jour s’en voit donc réduit, facilitant ainsi le suivi de la cure par le consommateur.

D’un point de vue technique, cette galénique permet aux formulateurs d’envisager de nombreuses combinaisons et synergies d’actifs sans contrainte de place.

Elaborées sans gélatine, les soft chews sont prêtes à être certifiées vegan friendly et contribuent en ce sens à un mode alimentaire raisonné, sain et naturel de plus en plus plébiscité par les consommateurs.

Outre leurs bienfaits fonctionnels pour l’organisme, les soft chews présentent de multiples avantages quant à leur texture, leur goût et leur aspect.

En complément d’autres formes galéniques classiques, ces « pâtes tendres » remportent l’adhésion en termes de posologie et de plaisir gustatif.

Il est fort à parier que cette galénique offre de larges perspectives de développement en Europe dans le prolongement de son essor américain.

Afin de vous positionner au cœur de cette nouvelle tendance, BOTANI BRANDS vous accompagne dans la conception de vos soft chews grâce à son approche pertinente et performante de la formulation des ingrédients naturels.

NOUS CONTACTER

Sources :

  1. https://www.gminsights.com/industry-analysis/nutraceutical-ingredients-market?gclid=CjwKCAjw-b-kBhB-EiwA4fvKrHeclDWzcqw7fDZ_UVvkRe2ysC-BVsVTEZNAogIEkw3wSmgJE2vLJxoCZ1cQAvD_BwE
  2. https://fr.iherb.com/search?sug=soft%20chews&kw=soft%20chews&rank=0&rawkw=soft&refererLocation=suggestion
  3. https://www.dulcolax.com/en-us/products/fast-relief/
  4. https://www.vidal.fr/sante/nutrition/corps-aliments/digestion-aliments/bouche.html#:~:text=La%20mastication,commencer%20la%20digestion%20des%20glucides.
  5. Esther H-J Kim et al. Chewing differences in consumers affect the digestion and colonic fermentation outcomes: in vitro studies. Food & Function journal. 2022 Sep 22;13(18):9355-9371.
    https://pubs.rsc.org/en/content/articlelanding/2022/FO/D1FO04364A
  6. Mercier P., & Poitras, P.. Gastrointestinal symptoms and masticatory dysfunction. Journal of gastroenterology and hepatology, 7(1), 61-65. (1992)
  7. https://megafood.com/collections/womens-health?filter.p.m.custom.health_goal=Pre/Postnatal
  8. https://celebratevitamins.com/

Nos références